Aller au contenu

Nos missions

Les missions du CRCDC Grand Est,  sont définies par un cahier des charges publié par arrêté du 23 mars 2018, portées par l’échelon régional et déclinées au niveau de chaque territoire :  Sensibiliser et promouvoir les gestes de prévention et les programmes nationaux de dépistages organisés des cancers du sein, du colon et du col de l’utérus, auprès des populations concernées dans la région Grand Est.

  • Inviter les populations concernées et suivre les personnes dépistées.
  • Améliorer l’accès et accroître la participation aux dépistages en luttant notamment contre les inégalités sociales et territoriales de santé. 
  • Garantir la qualité du dispositif et contribuer à l’harmonisation des pratiques professionnelles: matériel, procédures, partage des bonnes pratiques, organisation de la deuxième lecture des mammographies…
  • Informer, mobiliser et contribuer à la formation des professionnels de santé
  • Evaluer les programmes et s’inscrire dans un processus d’amélioration continue par le partage et la valorisation des résultats.
  • Coordonner ou soutenir des projets innovants,  scientifiques ou des essais cliniques pour améliorer les programmes de dépistages organisés des cancers.

Nos Objectifs

  • Augmenter le taux de participation aux dépistages des cancers afin de réduire la mortalité et la morbidité par cancer.
  • Réduire les inégalités d’accès aux dépistages des cancers
  • Harmoniser les pratiques, assurer la coordination des acteurs et améliorer la qualité du dispositif.

Plus un cancer est détecté tôt, moins les traitements sont lourds et meilleures sont les chances de guérison.

L’objectif du dépistage est de pouvoir diagnostiquer, en l’absence de symptôme, un cancer agressif à un stade précoce. L’adhésion de la population concernée aux propositions de dépistage est un enjeu crucial qui doit devenir une véritable habitude de santé.

Recherches et Expérimentations

Parce que le développement de la recherche est un enjeu essentiel de la lutte contre le cancer, nous mettons tout en œuvre pour participer à des programmes de recherche, mutualiser les connaissances, favoriser les coopérations, interdisciplinaires, nationales et internationales.

En plus de sa mission de mise en œuvre des dépistages organisés des cancers, le CRCDC Grand Est organise ou participe aux expérimentations suivantes :

Dématérialisation des examens de dépistage du cancer du sein

Soutenue par l’INCa et l’ARS Grand Est, cette expérimentation permet, depuis 2017, aux cabinets de radiologie volontaires, d’envoyer par voie électronique et sécurisée, les examens des dépistages. Ce projet a permis le déploiement d’un portail sécurisé sur lequel les femmes, après réception d’un identifiant et d’un mot de passe, peuvent accéder à leur dossier. Il permet aussi aux professionnels de santé de renforcer la qualité du suivi et des prises en charge de chaque patiente : les conclusions de la deuxième lecture sont transmises plus rapidement et les professionnels de santé autorisés peuvent consulter et agir si nécessaire en disposant de toutes les informations centralisées en un dossier.

Suivi d’une cohorte vaccinale dans le cadre de la prévention du cancer du col de l’utérus par la vaccination des jeunes filles contre le virus HPV

Avec le soutien, en 2020, de l’ARS, du Cancéropôle Est, de la Ligue contre le cancer du Bas-Rhin et des Conseils Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, cette étude unique en France vise à étudier la pratique réelle de la vaccination anti-HPV chez les jeunes filles alsaciennes. Elle servira également à étudier la différence de prévalence de lésions CIN2+ entre les groupes de jeunes femmes vaccinées et non vaccinées lorsque ces dernières seront en âge de se faire dépister.

Expérimentation vaccination en milieu scolaire

En attente

Etude MyPeBS

MyPeBS

Dans le Grand Est, les départements de Moselle et Meurthe et Moselle participent à l’étude MyPeBS.

Il s’agit d’un projet de recherche européen qui vise à évaluer l’efficacité et la faisabilité d’un dépistage personnalisé du cancer du sein, basé sur le risque individuel de chaque femme de développer ce cancer.

MyPebs

MyPeBS s’appuie sur une étude clinique internationale multicentrique randomisée qui recrutera 85 000 femmes résidant en Belgique, France, Israël, Royaume-Uni (et bientôt l’Espagne) et qui seront suivies pendant 6 ans.

En France, un recrutement de 20 000 femmes dans 30 départements est en cours.

Cette étude comparera le dépistage standard actuel du cancer du sein à une stratégie personnalisée, qui proposera des mammographies plus fréquentes aux femmes à risque élevé de cancer du sein, et moins fréquentes aux femmes à bas risque (par rapport à la moyenne dans la population générale de la même tranche d’âge).

Bases de la comparaison

  • Démontrer que le dépistage stratifié réduit les cancers du sein avancés
  • Démontrer qu’il réduit d’autres inconvénients du dépistage : surdiagnostics, faux positifs, …
  • Démontrer que son impact socio-psychologique est favorable
  • Démontrer que cette approche est coût-efficace

Cette étude prépare les futures recommandations de dépistage en Europe.

Vous souhaitez en savoir plus ou participer à cette étude ? https://mypebs.eu/fr